Éléments de Manège

Éléments de manège sculptés devant le public
Contexte :
Résidence, Performance, Exposition
Lieux : Abbaye Royale de Fontevraud, Centre culturel de l’Ouest
Année
: 2009
Conception,
Réalisation : MONsTR

Blanche Biche
Dimensions : L 139, l 34, H 152 cm
Les cerces : H 220, L 108 (entre deux cerces)
Poids : 110 Kg
Matériaux : Tilleul, châtaigner, acier, saule tressé, cuivre, caoutchouc, lin, touret électrique
Coups de mains : J-François Meyer, Grégori Garcia-Pepin et Viktor Vavra

Basilic
Dimensions : L 203, l 53, H 100 cm 
Poids : 50 kg
Matériaux : Tilleul, chêne, châtaigner, peuplier retifié, séquoia, cuivre de baignoire IXeme et yeux de verre
Coups de mains : Denis Chapron et David Slaviero

En 2009, les scénographes Nicole Concordet et Christophe Theilmann installent l’exposition « L’Arche des Animaux, l’art forain à l’Abbaye de Fontevraud ». Les artistes de MONsTR ont sculptés durant deux mois deux éléments de manège devant le public. L’objectif était de montrer, aux côtés de trésors du patrimoine français et européen de la sculpture foraine, un art en train de se faire, et de signifier ainsi au public que les artistes continuent à être inspirés par cet univers merveilleux, et attirés par ces savoir-faire artisanaux.

Dans l’histoire de MONsTR, les Chimères sont les premières sculptures réalisées par le collectif. Elles représentent l’esthétique de ses œuvres. Tout d’abord, dans les thèmes abordés : l’hybridation, les créatures fantastiques, le bestiaire. Ensuite dans les techniques utilisées : matériaux nobles (bois, métal), la sculpture, les savoirs faire artisanaux. Enfin, dans la démarche artistique avec la rencontre entre différents métiers d’art, l’hybridation des savoirs-faires.

« Les Chimères ont été sculptées devant le public. Cet atelier a permis de montrer un art en train de se faire, un art vivant alliant sculpture et artisanat. »

Pour ces deux éléments de manège, les artistes de MONsTR se sont appuyés sur l’histoire et les légendes de l’Abbaye de Fontevraud.

Blanche Biche

Ainsi, le premier élément de manège représente une Blanche biche, jeune fille ensorcelée ou fée qui se transforme à volonté en biche. Image de la pureté et du Bien, cette sculpture fait référence au passé religieux du site.

La tête et les pattes de la Blanche Biche ont été réalisées en tilleul et en châtaigner. Son ventre est en osier tressé à la main avec l’aide d’un ami vannier, l’osier lui-même a été cueilli et travaillé durant le temps de l’exposition. Le touret qui sert de support à l’œuvre a été récupéré sur un chantier et tronçonné. La coiffe en tissu a été réalisée par un modiste rencontré dans le public.

Basilic

Le second élément de manège, quant à lui, figure un Basilic, symbole du Mal. Cette terrible créature au corps de serpent et à tête de coq se cache dans l’ombre et tue d’un seul regard quiconque la croise. Cet élément raconte le passé carcéral de l’Abbaye.

Le Basilic est sculpté en tilleul, chêne et châtaigner. Ses écailles taillées une à une à la main sont en peuplier retifié et séquoia. Son ventre est une de baignoire en cuivre du IXeme dinandée (métal repoussé au maillet) par Denis Chapon, ami joailler.

Blanche Biche

Basilic